Jean-François MAILLET

écrivain

Sézanne, théâtre d’un meurtre ? Voici la trame cousu d’interrogation du nouveau livre de Jean-François Maillet, intitulé “Sézanne KO”.

Jean Franois Maillet et Szanne K.O. 630x0

Après avoir sorti tout récemment un livre avec son fils Edwin, “A la recherche des dragons” (cf. Pays briard du 25 septembre), Jean-François Maillet sort un livre d’un tout autre registre, “Sézanne KO”, dans la catégorie polar (aux éditions Le Pythagore).

Cahier d’écoles noircis

Ce roman fait suite aux deux premiers de la série “Maxi-frissons au MaxiShop” sorti en novembre 2008 et “Champagne rouge garance” terminé en novembre 2009 et sorti en 2010.
En effet, Jean-François Maillet dévore des polars depuis l’âge de douze ans, depuis la découverte des “Dix petits nègres” d’Agatha Christie et du suspense. Se joignent à cette découverte, son goût et son plaisir pour l’écriture, qui le fait noircir des cahiers d’écolier d’histoires policières, toujours adolescent.
Tous ces événements l’entraînent en 2007 à créer des personnages : deux cousins orphelins, leurs parents ayant été tués dans le même accident. Du coup, ils sont très proches et « vivent l’un pour l’autre », tout en ayant des caractères très opposés : Etienne est timide et réservé, tandis que Denis est bagarreur, fumeur et buveur. Ils se sont associés dans une agence de détectives.

Disparition aux Bordes

Dans ce dernier livre, Etienne est en croisière avec sa femme et leur enfant tandis que Denis « s’est mis dans de sales draps… ». Et bien sûr, sa compagne fait appel à Etienne pour le tirer de là. L’action se déroule dans la région de Sézanne. En parallèle de cette histoire, Etienne lit un article sur l’émission “Perdu de vue”, pour une disparition aux Bordes, qui remonte à 40 ans. Les deux histoires vont être traitées en parallèle avec suspense. À découvrir.

logopb le 8/10/2015

Ateliers d'écriture, rencontres avec des auteurs, mini salon du livre... Les jeunes du centre de loisirs ont eu pendant l'année scolaire des activités littéraires...

centre loisir 3 630x0

Il  s’agissait d’une grande première au centre de loisirs : pendant plusieurs jours, plusieurs écrivains se sont succédé pour venir à la rencontre des jeunes du centre. Ateliers d’écriture, présentation du métier d’écrivain et bien sur jeu évident de question/réponse entre l’écrivain et ses jeunes lecteurs étaient au programme de ces journées. « C’est quelque chose que nous avions prévu et annoncé dès le mois de juin, l’an dernier, souligne Anne-Lise Bouteiller, la directrice de la structure. C’était au moment de la mise en place des activités périscolaires ».
En effet, des ateliers d’écriture étaient régulièrement mis en place au cours de l’année. Ils concernaient 70 enfants de toute tranche d’âge. « Chacun a écrit des petites histoires, elle sont au nombre de 19 ». Les enfants ont pu les rédiger pendant les nouvelles périodes d’activités périscolaires mises en place cette année par la Ville de la Ferté-Gaucher dans le cadre de la réforme périscolaire, mais aussi pendant les temps de vacances mis en place par la communauté de communes du Cœur de la Brie.

“Une vraie réussite”

« Les temps périscolaires ont été une vraie réussite cette année, souligne Anne-Lise Bouteiller. Certains enfants ne venaient que pour ça. Il y a eu, en plus de l’atelier d’écriture, des fabrications de jeux de société, des moments de débat, de l’initiation à l’anglais… L’an prochain, d’autres projets seront mis en place, commeune comédie musicale et de la sensibilisation au respect de l’environnement ».

Un échange avec les auteurs

Les enfants ont donc pu discuter avec un illustrateur de manga, Christophe Tessier, des auteurs de livres jeunesse, comme Marion Guillon-Riout ou Jean-François Maillet. « C’est quelque chose que l’on n’a pas spécialement l’habitude de faire et qui est plutôt sympa », commente d’ailleurs ce dernier, enseignant originaire d’Esternay. La semaine s’est par ailleurs conclue par l’organisation d’un salon du livre dans les locaux du centre de loisirs ou 7 auteurs en tout sont venus présenter leurs écrits. Et qui sait s’ils n’ont pas suscité des vocations chez les plus jeunes…

 

logopb le 02/07/2015

course dragon pays briard

Jean-François Maillet est bien connu des Starnaciens et au-delà, pour son implication dans la vie culturelle de la commune. Initiateur d’un atelier d’écriture tous les lundis de 18h à 19h30 à la Gare d’Esternay, il est aussi le fondateur du Salon du Livre et collabore depuis sa création à la revue annuelle “Du Pays sézannais”.

Heroic Fantasy

Son septième roman vient donc d’être publié aux éditions du Bout de la Rue. La particularité de ce roman est qu’il a été écrit avec son fils Edw in. Ce dernier avoue une passion pour la lecture, notamment toute la série des Harry Potter, la trilogie Hunger Games et Divergente de l’auteure américaine Véronica Roth. Depuis deux ans, père et fils travaillaient sur ce projet. Si Edw in en a conçu la trame, c’est le père qui a mis en mots ce roman que l’on peut qualifier d’Heroic Fantasy. Il avoue que « C’est le livre qui m’a pris le plus de temps et qui m’a causé le plus de soucis, surtout avec l’éditrice. J’ai dû retravailler le caractère des personnages au profit de l’action qui reste malgré tout le moteur de ce roman ». L’histoire se déroule dans un royaume imaginaire, à Valtras. Depuis longtemps, ce royaume n’a plus de dragon pour le protéger. Or, la loi de l’Usance qui régit ce royaume précise que la charge de dragonnier incombe au deuxième fils du roi. Dès qu’il aura atteint l’âge de 16 ans, il devra partir en quête d’un dragon. Seulement, ce sont des jumeaux, Dalthan et Halquin. Si Dalthan a l’esprit guerrier et se montre arrogant, sonfrère lui, préfère la compagnie des livres. Ils ne s’apprécient guère, se côtoient peu, mais devront au péril de leur vie faire bloc devant les dangers qui les menacent. Gobelins, sorciers, magie et sortilèges se mettent en travers de leur périple les menant vers la montagne des dragons.

Suivi d’un second volet

Mais une autre menace pèse en Valtraisia. Scur, le roi sanguinaire d’Ombriscurie, ne rêve que de s’emparer de Valtras. Tandis que les jumeaux traversent des contrées inhospitalières semées d’embûches, les comploteurs s’agitent dans l’ombre pour faire tomber Maltus, le roi de Valtras. Ce premier tome se lit d’une traite, et sera suivi prochainement d’un second volet intitulé « La guerre des dragons ». L’illustration de couverture particulièrement réussie est due à Mariève Daumal, graphiste renommée à qui l’on doit entre autres l’ensemble des couvertures de la collection Détectivarium.

Ateliers d'écriture, rencontres avec des auteurs, mini salon du livre... Les jeunes du centre de loisirs ont eu pendant l'année scolaire des activités littéraires...

Focus1 630x0

C’est dans le sud-ouest marnais, plus précisément dans le village des Essarts-lès-Sézanne que réside Jean-François Maillet. Un village pas tout à fait comme les autres, car en cette période de commémoration de la Grande Guerre, s’est déroulé un évènement tragique le 7 septembre 1914. Sept réservistes du 327ème régiment d’infanterie sont fusillés « pour l’exemple », mais trois d’entre eux survivent miraculeusement. Ce fait réel unique en son genre a bien sûr passionné notre professeur qui s’en est librement inspiré pour son prochain roman en cours d’écriture.

En huit ans, il écrira 35 romans d’une centaine de pages.

L’écriture comme une seconde peau

L’écriture justement, Jean- François Maillet est tombé dedans quand il était petit. Vers l’âge de douze ans, il découvre Dix petits nègres d’Agatha Christie et se pique de raconter des histoires policières qu’il consigne sur des cahiers d’écolier. Avec son copain Jean-Claude, ils en font un jeu et s’octroient des prix littéraires fictifs ! En huit ans, il écrira 35 romans d’une centaine de pages ! Plus tard en 2008, il écrit en trois semaines Maxi-frissons au Maxishop, premier roman policier mettant en scène un duo familial de détectives que tout oppose, Denis et Etienne. On les retrouve en 2010 dans Champagne rouge garance ou leur enquête les mène à une sombre histoire de fusillés pour l’exemple en 1914 dans un village de la Marne. Délaissant un temps l’écriture de romans, il s’attèle à la rédaction de la vie de sa grand-mère. Cet ouvrage de plus de 70 pages, sobrement intituléMémée, est pour le moment uniquement réservé aux membres de la famille, mais un projet de roman n’est pas inenvisageable. Egalement écrivain dans la collection de polars pour ados Detectivarium, on lui doit les tomes 8 La pierre celtique et 16 Le vampire de la roche. Avec le dessinateur Etienne Martin, il publie huit nouvelles sous le titre Brumes sanglantes aux Editions Objectif Mars. Puis, toujours au chapitre des nouvelles, sort Brumes mortelles en 2012. Vous l’aurez compris, si Jean-François Maillet adore raconter des histoires, il se qualifie lui-même de simple artisan de l’écriture. Beaucoup aimeraient pouvoir en dire autant. Il collabore également à la revue “Du Pays Sézannais” dans laquelle, passionné d’histoire, il a rédigé une série d’articles sur la bataille de la Marne dans le secteur d’Esternay, mais aussi sur des groupes musicaux locaux.

En avant la musique

N’allez pas croire que remplir des pages est son seul passe-temps. Après avoir chanté au sein de la chorale de Sézanne et tenu le sax alto dans la fanfare d’Oger, il fonde en 2001 un groupe avec de bons copains : “Les Petits Marins du Grand Morin” dont le répertoire est axé presque exclusivement sur les chants de marins. Il avoue dans un sourire adorer Soldat Louis. Non content de chanter, il joue aussi de la flute à bec, « en bois de buis » tient-il à préciser, mais son rêve serait de savoir jouer un jour de la cornemuse, ou mieux encore, de la vielle électroacoustique. Les répétitions des “Petits Marins” ont lieu tous les jeudi soir à la salle des fêtes des Essarts à 20h30. Avis aux amateurs, la formation recherche un accordéoniste !

Salon du livre et atelier d’écriture

Le 9 octobre 2011 à Esternay, avec l’aide de la commune, du FREPE et de la médiathèque, il met en place la 1ère Fête du Livre qui va réunir pas moins de 35 auteurs dont Denis Seznec. Le succès est tel qu’ils doivent à contre coeur refuser des auteurs. Les éditions 2012 et 2013 entérinent la démarche et les visiteurs sont au rendezvous. Pour Jean-François Maillet, il était important, dans une ville où se tient un salon du livre, qu’il puisse exister un atelier d’écriture pour amener les gens vers l’écrit. Toujours sur la brèche, il travaille actuellement avec Olga Charlotte Auber sur un recueil de “fabulettes” pour les 4/5 ans dont il réalise les dessins.

 

logopb Le 20/02/2014

A Esternay, tous les lundi soirs, une dizaine d’amoureux de la langue française se réunissent et torturent les mots... dans la joie et la bonne humeur !

Atelier decriture Esternay 630x0

Luc, Laurence, Elisabeth, Jean-François Maillet (accompagné de sa fille), Raymonde et Jacqueline sont quelques uns des membres de l’atelier d’écriture. Ce soir-là, ils s’étaient réunis à la salle Collot.

Exercice du jour : à partir d’une fable de Jean de la Fontaine, remplacer les noms communs par le septième mot suivant dans le dictionnaire. Ainsi, “Le coq et la perle” devient “Le coquet et la permanente”, “Le corbeau et le renard” se transforme en “La corde et le renchéri”… L’hilarité est générale dans la salle Collot ce soir-là.

Chaque lundi, de 18h à 19h15, les participants au club d’écriture se réunissent pour jouer, trafiquer et découper à leur guise la langue française.

Jean- François Maillet, professeur des écoles, romancier à ses heures, est à l’initiative des deux structures. L’atelier d’écriture d’Esternay a été fondé en janvier 2012, à la suite du premier salon du livre organisé sur la commune.

Il explique : « en tant qu’écrivain je trouvais ça sympa de créer un salon du livre. En faisant venir divers auteurs sur l’évènement, ça m’a donné envie de proposer à des gens du coin de se mettre à l’écriture à leur tour, afin de créer un vivier d’auteurs locaux ».

L’instituteur est alors rejoint par quelques amoureux des mots par l’entremise du Foyer rural d’éducation populaire d’Esternay qui fait connaître son projet.

logopb Le 4/02/2014