Jean-François MAILLET

écrivain

union170412

Foisonnant d'idées, Jean-François Maillet, des Essarts- lès-Sézanne, vient de sortir son 5e ouvrage : « Brumes mortelles ». Il le dédicace mercredi à la bibliothèque de la cité des mails.

En juin 2011 paraissait « Brumes sanglantes », un recueil de huit nouvelles. Jean-François Maillet avait écrit les textes, le Sézannais Etienne M. les avait illustrés.
Aujourd'hui, Maillet propose un nouvel opus : « Brumes mortelles ». « Après la sortie de « Brumes sanglantes », il me restait une série de nouvelles en réserve, de romans courts, je préfère le terme. Puis j'en ai écrit d'autres, pour arriver à vingt-deux. J'ai contacté une maison d'édition, Edilivre, qui a accepté la publication de mon livre », explique l'écrivain.
Plus dense que le premier opus, ce sont 330 pages que les lecteurs vont pouvoir dévorer avec 22 histoires. Quelques-unes ne font que quelques pages, la plus longue une cinquantaine. L'auteur brille par son éclectisme, des histoires fantastiques comme « la solitude du gardien de phare », noires comme « souvenirs » ou humoristiques avec « le branquebazouille » et même quatre aventures marines qui ont toutes un lien entre elles et qui commencent par « Lili Tatou ». Quant à l'écriture de ces différentes histoires, l'inspiration est venue au gré de sorties ou, comme le souligne l'auteur : « Certaines, je les ai écrites après un footing. Deux ou trois idées venaient en courant. En rentrant à la maison je couchais quelques lignes sur le papier avant de les travailler le soir après l'école ou pendant les vacances. »
22 histoires à découvrir, à lire en rentrant du travail pour se changer les idées ou le soir juste avant de s'endormir. Des histoires qui feront voyager du Japon aux îles désertes du Pacifique en passant par la Bretagne. Des histoires qui feront frissonner.
Jean-François Maillet dédicacera « Brumes mortelles » et ses autres ouvrages demain mercredi 18 avril à la maison des sports de Sézanne de 14 à 18 heures.

 

Publié dans le journal L'UNION le 17 avril 2012